Les meilleures boîtes à rythme – Guide et selection

exemple de performance avec des mains Arturia drumbrute impact

La boîte à rythme, appelée aussi groovebox ou drum machine est un instrument de musique programmable pour générer des sons de batterie. Ça, c’est la définition de base. Mais les boîtes à rythme forment un univers à part entière dans la musique électronique, et sont une forme de synthétiseurs.

Sur cette page nous vous présentons une sélection des meilleures boîtes à rythme et notre avis sur ces dernières. Ensuite, nous vous proposons un guide complet pour bien choisir : on passe en revue ce qu’est une boite à rythme, à quoi elle sert vraiment, comment on l’utilise et les critères pour la choisir. En suivant ces étapes vous aurez tout pour vous équiper en bonne intelligence !


Notre selection des meilleures boîtes à rythme


1

Arturia drumbrute impact

Arturia drumbrute impact vue de face produit
9.3
Arturia Drumbrute Impact
EN BREF
Drummachine full analogique FM phare de la marque Grenobloise Arturia, cette version « impact » intègre une fonction COLOR qui permet un jeu abouti sur les sonorités de chaque instrument. Ses dimensions compactes permettent de l’amener partout avec vous. Les banques de sons sont énormes, et le séquenceur est ultra efficace pour déstructurer les rythmes facilement.
👉 Lire l’article complet >
AVANTAGES
  • Très intuitive et fun, idéale pour le live
  • Haute qualité des sons analogiques FM drum
  • Prix canon
INCONVENIENTS
  • Une sortie stéréo aurait été appréciée
  • Mémoire limitée

2

Roland TR-8S

TR-8S vue de trois quart gauche
9.3
Roland TR-8S
EN BREF
La TR-8S de Roland est une boîte à rythme FM, oui, mais facile à paramétrer. Brillante héritière de la cultissime TR-8, elle intègre des fonctions de Morphing et Fill-in puissantes pour le jeu en live. Les patterns se construisent simplement grâce à l’ergonomie bien pensée. La banque de samples (FM) est large et même les débutants trouveront leurs marques. Parfaite pour travailler et manipuler des patterns rythmiques avec des chaînages grâce à sa mémoire conséquente.
👉 Lire l’article complet >
AVANTAGES
  • Qualité des sons FM et samples iconiques
  • Pattern 128 pas
  • Samples externes importables grâce à un port SD
INCONVENIENTS
  • Chaînage des patterns dans un seul ordre
  • Jeu en mode quantifié uniquement

3

Elektron model:cycles

Elektron model:cycles présentation produit vue de trois quart effet vintage
9.1
Notre chouchou
Elektron Model:Cycles
EN BREF
Petite prodige de chez Elektron, c’est notre petite favorite entre toutes. Probablement un des meilleurs rapport qualité-prix sur le marché. Son design sobre cache des fonctions nombreuses et innovantes. Le séquenceur est son arme de choix et les 6 synthétiseurs assignés à un instruments amène la synthèse FM à un autre niveau de créativité, grisant. L’interface claire et le workflow d’une grande, ainsi que son gabarit compact en font un compagnon de choix pour vos prod.
👉 Lire l’article complet >
AVANTAGES
  • Séquenceur efficace (80 paramètres dans 1 pattern)
  • Rapport qualité-prix
  • Clarté de l’interface
INCONVENIENTS
  • Les sonorités FM très typées
  • Polyphonie limitée

Retrouvez les articles complets:


Notre guide d’achat pour choisir sa boîte à rythme

Dans ce guide nous abordons l’histoire de ces instruments, leur utilisation, et les critères à suivre pour passer facilement à l’action. Avec ça, vous aurez tout compris.


Qu’est-ce qu’une boîte à rythme ?

Au départ, la boîte à rythme n’est qu’un accompagnateur pour les pianistes et les guitaristes. C’est en quelque sorte un métronome amélioré qui contient quelques pistes avec un tempo réglable. Petit à petit, elles se raffinent et commencent devenir des batteurs virtuels avec qui jouer.

Et puis arrive la révolution : la Roland TR-808 ! Cette machine est la première programmable, et ses sons ne sont pas des enregistrements de vraie batterie, mais purement synthétiques. Cette sonorité est même devenue légendaire pour sa « mauvaise » qualité qui est tout sauf réaliste (bon article sur TRAXMAG à ce sujet). Mais grâce à la TR-808 on peut séquencer et empiler des sons de batterie ou de percussion (kick, snare, hats, toms, cymbales, etc..) et ainsi en faire une base rythmique élaborée.

Roland TR 808 analogique et son équivalent VST
Roland TR 808 analogique et son équivalent en instrument virtuel (VST)

Cette drum machine trouve son essor dans les années 80 et devient la marque de fabrique de morceaux mythiques (Planet rock de Afrika bambaataa ou plus récemment Turn down for what de DJ Snake). C’est la boîte à rythme la plus utilisée de tous les temps !

Les drum machine de Roger Linn vont également contribuer à la révolution et à la signature sonore des rythmiques des années 80. On trouve par la suite des versions low cost commercialisées et plus accessibles comme la Alesis SR-16.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur l’histoire de ce monument des instruments électroniques, on vous propose cette vidéo synthétique de l’excellent PV NOVA :

Répliquées, adaptées, copiées, on trouve aujourd’hui mille et une déclinaisons des boîtes à rythme de l’époque. Sauf qu’à ce jour, les analogiques ont cédé la place à des nouvelles générations de numériques et même de virtuelles (VST) avec toujours plus de fonctions.

L’analogique utilise des vrais circuits électroniques conférant un peu plus de « chaleur » et d’authenticité au son. Les numériques se démarquent par leurs fonctions et la capacité de sauvegarde. Pour être franc, si vous n’êtes pas un puriste de l’analogique alors vous n’entendrez probablement pas la différence entre les deux.


Quel est l’intérêt d’une boîte à rythme ?

Eh bien en un mot, une groovebox, c’est simplement grisant !

D’abord, il n’y a pas besoin d’être musicien ou de disposer de compétences particulières pour l’utiliser car le système de séquenceur pas à pas intégré est basique, visuel et intuitif. Nous en parlons de manière plus détaillée dans la partie suivante « comment utiliser une boîte à rythme ».

On crée des boucles rythmiques en superposant plusieurs éléments de percussion (ou autres sons divers), et l’on applique des effets par-dessus pour leur faire prendre vie. Le principe c’est de pouvoir composer, créer des boucles, les découper, les modifier, et appliquer des effets par-dessus.

La drum machine est l’outil parfait pour commencer un nouveau morceau à partir de zéro et laisser sa créativité s’exprimer sans avoir besoin d’autres musiciens. Idéal aussi pour simplement « jammer » pendant des heures. C’est clairement hypnotisant et vraiment ludique.

Par ailleurs, utiliser ces machines en live change complètement la donne : le partage avec le public est beaucoup plus intéressant lorsque les artistes créent leur musique directement sur scène.

La plupart des boîtes à rythme s’utilisent en « standalone », c’est-à-dire qu’elles n’ont pas besoin d’ordinateur pour fonctionner. Ceci veut dire que niveau branchement on est au minimum : une alimentation, des hauts parleurs ou un casque, et c’est parti !


Comment utiliser une boîte à rythme ?

Rentrons ici dans le détail des fonctionnalités courantes. Rappelez-vous néanmoins que chaque boîte à rythme est unique pour ses sonorités et fonctionnalités. Par conséquent ce qui est expliqué ici peut varier d’un modèle à un autre.

Une groovebox est facile à utiliser et intuitive lorsqu’on est familiarisé avec le principe. On se rend vite compte qu’on a un potentiel immense entre les mains.

Nous avons choisi de diviser les fonctions courantes en 4 catégories :

Création de rythmes (création sonore)

L’instrument dispose d’une banque de sons dans laquelle on pioche au préalable, en fonction de ses goûts. Une fois la sonorité sélectionnée, on utilise le séquenceur « pas à pas » intégré. Ce dernier est une rangée de boutons qui représente chacun une note. Pour programmer la note, il suffit d’appuyer sur le bouton. Lorsqu’on lance la lecture, l’appareil lit uniquement les boutons activés, ce qui donne le rythme.

séquenceur pas à pas 16 touches

Parfois absent de certains boîtiers, il est vraiment préférable d’avoir un séquenceur intégré pour la simplicité et la rapidité de la composition. L’aperçu visuel du rythme de chaque instrument est le plus gros atout d’une boîte à rythme.

Celles qui n’ont pas de séquenceur peuvent néanmoins être contrôlées par MIDI (via clavier midi par exemple [lien midi])

Fonctions transport et système

Ces fonctions sont la base de toute Drum machine, il s’agit de Play, pause, record, Loop (boucle), métronome, quantize etc… Ce sont elles qui lancent la lecture et permettent le jeu en live. Les touches shift permettent d’accéder à des fonctionnalités poussées comme l’automation et le repeat.

boutons de transport sur drum machine

Filtres et effets 

Une fois que les notes sont programmées, on peut commencer à travailler le beat en jouant avec des effets et des filtres (fréquence, reverb, écho, enveloppe, etc..). La cellule rythmique peut également être raccourcie, ou découpée pour la faire se répéter plus rapidement créer des effets de saccade bien connus. Votre créativité est la seule limite, et la meilleure façon d’apprendre c’est de tester !

boutons d'effet sur groovebox

Export

Une fois notre boucle sonore terminée, il est possible de la sauvegarder directement sur l’appareil (en fonction de la mémoire de stockage disponible). Alternativement, la boucle peut être enregistrée  sur un enregistreur classique ou sur votre ordinateur. Pour cela c’est très simple : vous connectez votre drum machine à une interface audio, à un enregistreur ou à un ordinateur ; puis vous appuyer sur enregistrer. Ensuite, côté boîte à rythme il suffit de presser play.

Enfin, certains modèles disposent de sortie USB pour connecter à votre ordinateur pour exporter les données brutes voire même jouer directement depuis votre DAW.

Pour ceux qui désirent aller un peu plus loin, nous vous avons déniché une vidéo qui est plutôt bien réalisée sur les bases du fonctionnement d’une boite à rythme. Même si dans cette vidéo il s’agit d’une appli sur IPad et que la qualité n’est pas tip top, le fonctionnement reste le même que la plupart des groovebox sur le marché.

Autres considérations

Concernant la sortie audio, certains modèles sont équipés de hauts parleurs. Il est de toute façon plus intéressant de les connecter à des hauts parleurs externes ou à un casque.

La fonction polyphonie permet de jouer plusieurs notes en même temps, il y a des versions analogiques en sont parfois dépourvues, vérifiez bien ce point avant d’acheter.

La banque de son des boîtes à rythme peut dans certains cas être alimentée en téléchargeant des sons depuis un PC ou un autre synthé. Vous pourrez donc créer des boucles mélodiques avec vos sons de synthé préféré, ou bien le son de votre chien qui aboie !


Quelle boîte à rythme pour un débutant

L’avantage numéro 1 de ces appareils c’est la simplicité d’utilisation. La programmation est visuelle et il n’y a pas vraiment besoin d’apprendre à en jouer, ce qui les rend particulièrement accessibles à tout le monde. Autrement dit, la majeure partie des drum machines peut faire l’affaire.

Certaines sont néanmoins très sophistiquées et moins ergonomiques, elles ne facilitent pas le jeu intuitif ou pour les amateurs. En ce sens, notre sélection des boîtes à rythme pour débutants vous donne les grandes lignes pour choisir la plus appropriée, et passe en revue les modèles que nous pensons les plus appropriés pour démarrer.


Boîte à rythme d’occasion ou neuve ?

Pour répondre à cette question il faut savoir ce que vous comptez vraiment en faire et identifier votre budget.

Le prix des machines analogiques d’occasion a bondi ces dernières années (oui, certaines se vendent plusieurs milliers d’euros). Donc c’est une option envisageable pour un collectionneur ou un passionné de machines vintages avec un bon budget. Pour les autres vous pouvez passer votre chemin.

Pour les modèles plus récents, l’occasion peut représenter une bonne manière de ré-utiliser le matériel à moindre coût – pour se faire la main par exemple. Attention cependant à bien vérifier avant d’acheter car il est difficile de savoir si le vendeur a été soigneux dans son utilisation et dans l’entretien. D’autre part, nous vous déconseillons l’achat de matériel d’occasion à distance puisqu’en cas de soucis vous n’avez aucune garantie, et pas de possibilité de retour.


Différence entre un sampler et une boite à rythme

Comprendre ce qui sépare ces deux instruments n’est pas toujours aisé mais c’est essentiel pour la suite :

  • Une boîte à rythme contient des échantillons pré-enregistrés et un séquenceur intégré. Ce dernier permet de programmer ces échantillons et de jouer des boucles qu’on peut ensuite modifier et enregistrer.
  • Un sampler contient des échantillons que vous pouvez vous-même enregistrer ou importer. On assigne ensuite ces derniers à des pads tactiles. En jouant avec ces pads on déclenche les samples qu’on peut ensuite lire en boucle et enregistrer.
Sampler AKAI Professional MPC live II

En résumé, si vous souhaitez créer des beats ou des boucles avec des sons d’origines que vous pouvez triturer et programmer, c’est la boîte à rythme qu’il vous faut. Si vous préférez enregistrer et découper vos propres samples pour les jouer sur des pads, c’est un sampler qu’il vous faut. Ce dernier est d’ailleurs souvent très populaire dans le hip hop.


Quelle boîte à rythme choisir ?

En suivant notre liste des 7 critères que nous vous avons listé ci-dessous, impossible de se planter !

1

Que voulez-vous en faire ?

Premièrement, quel est votre style ? Plutôt électro ou EDM ? Hip hop ou Trap ?

Certaines boîtes à rythme se prêtent mieux à des genres en particulier, grâce à leur banque de son ou à leurs fonctionnalités. Ou bien tout simplement grâce à l’historique d’une marque !

Ensuite, votre niveau : si vous êtes un musicien aguerri ou utilisateur de machine confirmé, vous risquez de vous ennuyer avec des groovebox d’entrée de gamme. Pour les débutants, mieux vaut commencer basique.

L’ergonomie est la clé pour des productions plus rapides et un workflow naturel, c’est donc un point sur lequel il faut rester attentif que vous soyez novice ou confirmé.

Enfin, selon votre objectif, vous pouvez les choisir en standalone (sans besoin d’ordinateur Ndr.) ou bien avec connexion Mac Pc pour étendre ses fonctions sur un DAW.

2

Analogique, numérique ou virtuelle ?

Les drum machines analogiques sont mythiques et très appréciées par les fins connaisseurs pour leur grain et leur lot de surprise. En revanche, elles sont chères, parfois capricieuses, et la plupart d’entre nous n’entendront pas la différence de sonorité.

Les atouts des modèles numériques sont leurs fonctionnalités bien plus importantes, leurs capacités de sauvegarde bien meilleures et une connectivité plus large.

Les boîtes à rythme sont de plus en plus présentes sous forme virtuelle, dans un DAW ou en tant que VST. L’argument redoutable c’est le gain de place et la possibilité de disposer de plusieurs sous la main en deux clics.

Malgré tout, le côté physique reste essentiel pour beaucoup d’artistes par l’immersion qu’il procure la fluidité dans la création. En live, l’appareil physique permet plus de partage avec le public.

3

Quel est votre budget ?

Le budget, c’est souvent votre point de départ. L’avantage c’est qu’on peut se faire plaisir avec tous types de bourses. De 150€ pour les plus simples à plus de 500€ pour les modèles plus confirmés, on a que l’embarras du choix. Au début il n’est pas nécessaire de prendre un appareil dernier cri si vous n’êtes pas sûr que cela vous intéresse. D’un autre côté, en s’équipant d’un modèle plus costaud, vous serez moins vite limités, les possibilités étant quasi-infinies.

Et puis pour les modèles vintages, on en trouve facilement à 4 chiffres, mais cela reste évidemment réservé aux puristes.

4

Le son, le son, le son

Ici c’est une affaire de goût et d’affinités. Votre artiste préféré utilise une Roland TR8-S ? Vous allez surement aimer les sonorités de cette boîte à rythme plutôt qu’une autre. Vous pouvez retrouver ces sonorités également dans d’autres modèles de la marque. Autre exemple, KORG est connu pour ses basses bien profondes et certains utilisateurs ne jurent que par cette sonorité « signature ».

Vous pouvez écouter des extraits audios ou regarder des vidéos sur chacune d’elles pour mieux vous rendre compte. A ce sujet, les tests que nous publions sur notre site contiennent des vidéos choisies qui permettent de bien se rendre compte du son de chaque appareil, n’hésitez pas à naviguer sur nos pages !

5

Quels effets et fonctions ?

Similairement au son, certaines marques sont reconnues pour la qualité de leurs effets. Si vous êtes à la recherche d’une fonction en particulier (découpe spécifique du son, isolation de notes, etc..) allez chercher par marques également qui proposent souvent des fonctions semblables déclinées sur plusieurs de leurs modèles.

Par ailleurs, des modèles innovants proposent des configurations complètement différentes, ou bien l’ajout de modules supplémentaires. C’est le cas des KORG Volca, déclinés en Volca Sample, Volca Beats, Volca Bass etc… Tous sont complémentaires et possèdent un séquenceur intégré. La connectivité entre ces appareils est totale. A vous de voir si vous souhaitez un outil isolé ou qui s’intègre bien avec vos autres machines.

korg volca sample mix beats et bass
KORG VOLCA
6

La mémoire

Le nombre de son pré-enregistrés est limité, et la place disponible pour enregistrer vos boucles également. Quel producteur n’a pas connu ce moment déchirant : après avoir bossé sur une boucle un certain temps, on parvient à une petite pépite ! Mais au moment de sauvegarder, plus de place. Choisir une précédente boucle à supprimer pour enregistrer celle-ci relève alors du dilemme le plus cruel…

Plus sérieusement, un modèle avec plus de mémoire c’est plus de ressources pour créer, mais aussi plus de souplesse pour enregistrer les pépites imprévues !

7

La portabilité

Ce critère est très important en fonction de votre type d’utilisation. Si vous êtes plutôt du genre nomade ou bien live, la taille et la place seront des paramètres importants. De la même manière, vous pouvez également opter pour des modèles avec batteries intégrées pour composer ou créer des boucles en voyage, en train ou en avion, clairement pratique !

Le grand gagnant à ce jeu-là est évidemment le VST car il ne prend de l’espace que dans la mémoire de votre ordinateur. Mais comme vu précédemment, cela se fait au détriment de l’aspect tactile.

Enfin, si vous souhaitez plutôt vous équiper pour compléter votre home-studio, vous disposez probablement d’un peu plus d’espace pour votre matériel. Dans ce cas la portabilité sera un paramètre moins important, et vous pouvez même vous équiper de groovebox plus volumineuses ou lourdes.


Pour conclure

Parmi la multitude des modèles de boîtes à rythme, trouver celle qui vous correspond est facile si vous comprenez la façon dont on s’en sert et que vous suivez la liste de nos critères.

Composer avec ce type d’appareil est avant tout un régal et c’est parfois tellement prenant qu’on en oublie d’aller dormir !

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter nos sélections et nos articles complets d’avis sur les modèles que nous passons régulièrement en revue. De manière plus générale, vous pouvez également aller voir du côté des samplers, ou bien des autres types de synthétiseurs. Si vous ne savez pas par où commencer, alors regardez du côté de notre guide complet.

– Cet article traite du sujet : Boîte à rythme

Pro-Synthé
Logo