LES MEILLEURS VST


NOTRE GUIDE D’ACHAT POUR CHOISIR SON VST

Le VST est depuis quelques années l’évolution ultime du synthétiseur. Modulable et adaptable sur tous les logiciels de production musicale, il prend une place importante dans la production professionnelle tant les marques ont atteint une qualité de son importante. Quelle sont les différences fondamentales avec un synthétiseur classique ? A quoi ça sert ? Comment s’en servir ? Pour tout comprendre nous avons créé ce guide complet.

A QUOI SERT UN VST ? DEFINITION

Commençons par le début. Qu’est-ce qu’un VST ? Derrière l’acronyme se cache le terme Virtual Studio Technology. En fait, il s’agit tout simplement d’un instrument virtuel. C’est un synthétiseur dématérialisé, c’est-à-dire non physique qui vous permet de produire de la musique électronique. Que ce soit pour de la performance live ou en home-studio, ces synthés dématérialisés vous permettent une gamme de fonctions très avancée !

Voici une courte vidéo qui illustre ce qu’est un VST 👇

Le synthétiseur devient alors comme une sorte d’appli dans votre DAW (logiciel de son). On en trouve plusieurs types (voir sections suivantes) qui émulent des synthétiseurs, des instruments physiques et autres samplers. Certains sont des reproductions incroyablement détaillées de synthétiseurs analogiques, de synthétiseurs modulaires, de pianos acoustiques, d’autres encore de boîtes à rythmes etc.

🔎 Un DAW est un logiciel de MAO (musique assistée par ordinateur).
Les plus connus sont Ableton Live, Cubase, Logic Pro et FL studio.

DIFFERENCES ENTRE UN VST ET UN SYNTHETISEUR PHYSIQUE

VST ou synthétiseur physique

Globalement la différence la plus évidente, c’est l’interface. Si un VST a pour vocation d’émuler un synthé physique analogique connu par exemple, l’interface sera recréée numériquement pour accéder aux mêmes fonctions. Mais alors quel est l’intérêt ?

LE gain de place

Premièrement le gain de place : vous pouvez en posséder autant que vous voulez, cela ne prend pas de place ! Vous disposez d’un clavier MIDI ou d’un contrôleur MIDI pour jouer ? Alors vous pouvez désormais jouer de tous les synthétiseurs sous forme de VST avec le même appareil, pratique.

La qualité du son

Au départ les VST ne permettaient pas d’égaler avec subtilité les instruments qu’ils tentaient d’imiter. Aujourd’hui les niveaux de qualité sont tels qu’ils rivalisent avec les synthés qu’ils sont censés reproduire. D’ailleurs, beaucoup d’artistes professionnels passent aujourd’hui aux VST, comme on peut le lire dans des articles « artist tips » du fameux magazine XLR8R.

retrouver ses reglages

Ensuite, tous vos réglages favoris et paramétrages sur un synthé VST peuvent être sauvegardés sous forme de presets ou directement dans votre librairie de DAW pour les ressortir facilement. Autrement dit, plus besoin de passer des heures à les reprogrammer, comme les synthétiseurs analogiques (ou certains modèles numériques).

Certes, les afficionados de l’analogique aiment justement ce caractère incertain et qui amène son lot de surprises. Mais si le VST est moins « spontané » il est en revanche plus fiable et facile à utiliser, donc à chacun sa préférence.

Fonctions supplémentaires

Autre aspect pratique, les synthés qui étaient jusqu’ici monophoniques sous forme physique peuvent maintenant devenir polyphoniques sous forme VST. On peut également leur ajouter une multitude d’autres fonctions : des arpégiateurs, des séquenceurs, etc. La seule limite est l’imagination.

👉 Pour résumer, grâce aux VST vous pouvez stocker tous vos synthés préférés au même endroit, retrouver vos presets en un rien de temps et les customiser en ajoutant des fonctions !

VST OU PLUGIN ?

Pour faire simple, les VST font généralement partie de la famille des plug-in (en français : extensions). Oui, mais il existe plusieurs types de plugins VST : les effets et les instruments.

Les plugins d’effets (appelés VSTfx) permettent de modifier ou d’améliorer le rendu sonore ou le mix de vos sons. Reverb, équaliseurs, compresseurs… Il en existe une vaste déclinaison.

Et puis il y a les VST d’instruments (appelés VSTi), et c’est de ces derniers que nous parlons ici dans notre article.

A savoir : les VST peuvent être des plugins, mais aussi des logiciels à part entière qui permettent de jouer des banques de son. On revient sur cette notion dans la partie suivante « différents types de VST ».

UTILISATION LIVE

Pour les concerts, les VST sont révolutionnairement pratiques. Comme dit précédemment, avec la même interface midi, on peut jouer de n’importe quel synthé analogique sous forme VST. Tout ce dont vous avez besoin, c’est un ordinateur portable, et un clavier maître.

artiste live utilisant un VST

Sur scène, on peut donc sortir son orgue Hammond B3, un Mellotron, un Minimoog, un Fender Rhodes, un Yamaha DX7 ou même un Steinway Grand piano. C’est comme si vous les promeniez dans votre ordinateur.

Voici ce qui est optimal pour le live :

  • Prenez-vous un ordinateur dédié pour la scène
  • Ne l’utilisez que pour les performances live
  • Retirez toutes les autres applis et logiciels dont vous n’avez pas absolument besoin, ça libèrera de la RAM et du CPU

Grâce à cela vous pouvez « jouer » du piano à queue avec votre clavier midi ou piano numérique 49 ou 25 touches. Vous pouvez également jouer de la guitare ou du violon grâce aux librairies très fournies de certains VST. Bref, c’est infini.

Bon, dans un auditorium il est vrai qu’un piano à queue restera probablement l’option de choix… mais dans un auditorium !

DIFFERENTS TYPES DE VST

Outre la classification entre les VSTfx et les VSTi évoquée précédemment, la plupart des VST d’instruments se classent quelque part entre ceux à modélisation (synthétiseurs) ou à échantillonnage (échantillonneurs).

VST synthétiseurs

Ce type de VST également appelé VST à modélisation, utilise la synthèse analogique. Ils partent d’une base sonore échantillonnée pour générer une infinité de sonorités via des calculs extrêmement complexes.

Ce type de VST nécessitent une bonne puissance de CPU pour pouvoir fonctionner correctement.

Dans cette catégorie on trouve par exemple les VST de piano modélisés Arturia Piano V et Pianoteq 6.

VST arturia piano V
VST synthétiseur Arturia Piano V

VST échantillonneur

Ici, on a plutôt à faire à un logiciel qui héberge ou permet de jouer des échantillons. Ces derniers sont également appelés patchs sonores. Leur particularité est de pouvoir se connecter à une bibliothèque d’échantillons pour les lire. Parmi les plus renommés, on peut citer le Kontakt 6 (Native instruments), Play (East West) et Vienna Ensemble Pro.

Ils peuvent être utilisés par eux-mêmes sans passer par un DAW (logiciel de son MAO) pour les jouer les échantillons, ce qui les rend autonomes. Par contre, pour les enregistrer, les éditer ou les incorporer à un morceau, il y aura besoin de passer par un DAW.

L’avantage par rapport aux VST synthétiseurs, c’est qu’ils sont peu gourmands en CPU. En revanche ils utilisent de la RAM et de la place sur le disque dur (pour les bibliothèques). Aujourd’hui, certains fonctionnent sur un serveur à distance ce qui permet de s’affranchir d’une lourde bibliothèque de son sur votre PC ou MAC.

VST Kontakt 6 native instruments
VST échantillonneur Kontakt 6 de Native instruments

La combinaison

Il n’y a pas une catégorie qui surpasse l’autre en termes de qualité. Pour le piano acoustique notamment, on trouve des VST d’excellente qualité pour ces deux catégories.

La grande majorité des VST ne sont pas cantonnés à un type ou à un autre, mais sont un peu des deux (échantillonneur et synthétiseurs). Ils utilisent des échantillons (samples) de haute définition et modélisent ensuite la distorsion, la modulation et la reverb.

Enfin, les bibliothèques « modélisées » sont en général moins fournies car il est beaucoup plus technique de modéliser des instruments, que d’enregistrer un des notes à l’aide d’un bon microphone.


5 CRITERES POUR CHOISIR SON VST

Voici les 5 critères que nous vous recommandons de regarder avant d’acheter votre VST.

1

Spécialisation ou variété ?

Il existe des plugins qui sont spécialisés sur un type d’instrument en particulier et qui sont ultra performants dans cette niche précise. D’autres au contraire sont des échantillonneurs qui possèdent une (vraiment) énorme bibliothèque de sons. Vous aurez donc le choix entre un plugin très spécifique qui pourra vous donner un son original et personnalisé, ou bien une gamme énorme de presets dans laquelle vous pouvez piocher librement.

2

Le son, le son et le son

Vous pouvez consulter des démos, des vidéos ou des extraits audios avant de choisir quel VST acheter. Il a beau être connu, perfectionné et avoir un tas d’options, mais si le son ne vous convient pas… il ne vous conviendra pas ! Les revues de produits sur notre site comprennent des audios et vidéos pour que vous ayez toutes les clefs en main pour choisir.

3

La bibliothèque

Lorsque vous évaluez un plugin d’instruments, pensez à vérifier le nombre d’échantillons inclus dans votre bibliothèque. C’est un point important car une bibliothèque bien fournie vous laisse plus de choix. Mais de nouveau, comme énoncé dans le point n°1, une bibliothèque moins importante peut être compensée par un VST plus spécifique. De manière générale, plus une bibliothèque est fournie, plus elle est chère.

4

L’interface utilisateur

Ne pas sous-estimer l’interface qui a un impact direct sur votre façon de créer. Votre workflow sera bien meilleur si le VST vous paraît intuitif. Cela peut être un critère plus important que le son dans certains cas, car la composition sera plus naturelle, avec le moins de friction possible. Pour vous aider, regardez des captures d’écran ou les images que nous vous partageons dans nos articles.

5

Compatibilité

Une des limites à votre choix sera la capacité de votre système : il faudra que l’instrument virtuel puisse s’y intégrer. Il faut regarder des paramètres de base comme le type de CPU, la mémoire RAM, la carte son et la capacité de votre disque dur. Ce sont autant d’éléments qui que vous devez vérifier avant d’acheter votre VST pour éviter les mauvaises surprises (mauvaise qualité, latence, plantage).

Photo d'une CPU d'ordinateur

Si vous l’utilisez dans un DAW, vérifiez bien que ce dernier est compatible avec votre modèle (la plupart des DAW connus le sont avec la plupart des VST). Il existe en effet plusieurs formats de plugin (VST, AU, AAX, etc..). Ces informations se trouvent facilement chez le fournisseur, et nous vous la donnons dans nos critiques de VST.

Plus votre banque de sons est volumineuse sur votre PC ou dans votre DAW, plus vous aurez besoin de puissance pour la faire fonctionner.
Astuce : si vous travaillez avec un nombre très important d’échantillons, vous pouvez travailler avec un PC esclave pour éviter d’encombrer le CPU. C’est le cas de nombreux producteurs professionnels.

POUR CONCLURE

Les VST sont une révolution dans le monde de la production musicale grâce au confort, à la flexibilité et à la qualité qu’ils apportent.

On trouve aujourd’hui une multitude d’offres, sous forme d’abonnement à des librairies gigantesques ou bien sous forme d’achat de VSTI très spécialisé. C’est un univers fascinant ou l’on peut avoir des synthés mythiques au bout des doigts sans même avoir à s’encombrer.

Pour aller plus loin, nous mettons à jour notre site régulièrement pour vous proposer des sélections et des critiques de synthés et VST. N’hésitez pas à y jeter un œil ! Nous espérons vraiment que notre guide d’achat vous a aidé à y voir plus clair pour passer à l’action. Aussi, nous vous souhaitons de trouver le meilleur VST pour vous exprimer pleinement dans vos compositions !

– Cet article traite du sujet : VST

 

 

 

Pro-Synthé
Logo