les meilleurs PIANOs SYNTHéTISEURs – Guide et selection

Clavier synthé dessiné

Qu’est-ce qu’un piano synthétiseur ? La réponse semble évidente : c’est un instrument de musique électronique possédant un clavier, comme sur un piano. Bon. Mais encore ?

Lorsqu’on débute, on a du mal à comprendre pourquoi il existe autant d’appellations différentes : clavier midi, synthétiseur analogique, piano numérique clavier arrangeur, etc. C’est parfois confus, alors sur cette page nous voulons faire le tri et simplifier.

D’abord nous vous proposons une sélection des meilleurs pianos synthétiseurs actuellement sur le marché. Ensuite, dans notre guide, nous rentrons dans le détail des différents types de piano synthétiseurs sur le marché, de leur fonctionnement, de leurs avantages et inconvénients. Nous évoquons également les grandes marques et nous vous avons rédigé une section pour bien le choisir.


Notre sélection de pianos synthétiseurs

Nous vous partageons ici notre top des piano synthétiseurs du marché. Vous pouvez consulter les articles complets pour voir les caractéristiques détaillées et nos avis sur chacun de ces instruments.


1

KORG MINILOGUE XD

Vue de trois quarts présentation du Korg Minilogue XD
9.1
Korg Minilogue XD
EN BREF
Le Korg Minilogue XD est excellent synthétiseur hybride: 2 moteurs analogiques et 1 numérique. Bénéficiant à la fois de l’aspect compact du Minilogue et de la puissance du Prologue, il est très complet et permet d’explorer les sons de manière très intuitive.
La synthèse FM et les outils numériques se superposent en cross Mod, en Sync ou même en Ring. Au total, une banque de sons de 200 presets de base, de qualité professionnelle.
Parfait pour ceux qui ont du niveau, ou ceux qui veulent se lancer fraîchement en synthèse FM !
👉 Lire l’article complet >
AVANTAGES
  • Banque de sons énorme et très propre
  • Ecran avec oscilloscope, parfait pour comprendre les réglages
  • Tout ça pour moins de 550 €
INCONVENIENTS
  • Polyphonie 4 voix
  • Matrice de modulation basique

2

Novation Mininova

vue de trois quarts du Novation Mininova avec microphone
9.6
Novation Mininova
EN BREF
Le problème avec ce Mininova de Novation c’est que l’on n’arrive pas à en dire du mal. Le petit clavier bleu qui paraît au premier abord un peu gadget est en réalité un synthé analogique puissant truffé d’effets. Avec une ergonomie claire et bien pensée, la navigation dans les menus est agréable et pas besoin d’être expert pour prendre son pied. La banque de sons est soignée et bénéficie de mises à jour régulières sur les Firmware.
Cerise sur le gâteau avec le vocodeur / VocalTune aux pattern multiples et à l’efficacité immédiate!
👉 Lire l’article complet >
AVANTAGES
  • L’ergonomie claire et les menus organisés
  • Le VocalTune fait vraiment le job (micro fourni)
  • Le rapport qualité-prix !
INCONVENIENTS
  • Ne peut être utilisé comme interface de contrôle midi sur ordinateur
  • Pas grand-chose d’autre 🤷‍♂️


3

Modal Argon8

Photo de présentation du modal argon8 vue de face biais
8.9
Modal Argon8
EN BREF
Synthétiseur numérique avec 8 voix de polyphonie de fabrication impeccable, l’Argon8 est souvent sous-estimé. Nous avons été séduits par la finesse de ses sons, ses deux oscillateurs numériques à tables d’ondes entièrement paramétrables et ses LFO associables sur une quantité de paramètres. Sans parler de son clavier FATAR au toucher de piano très subtil.
Un synthétiseur au design soigné, qui sort du lot habituel et mérite amplement sa place dans notre sélection.
👉 Lire l’article complet >
AVANTAGES
  • Palette sonore très riche
  • Qualité de fabrication et clavier au toucher FATAR réussi
  • Séquenceur complet 512 sons
INCONVENIENTS
  • Le poids
  • Beaucoup de fonctions indirectes (shift, etc..)

Retrouvez les articles complets:


Notre guide d’achat pour choisir son piano synthétiseur

Dans ce guide complet nous passons en revue les différences avec le piano numérique, les différents types que l’on trouve sur le marché, les prix pratiqués, et également les critères à respecter pour bien la choisir. suivez le guide!


LES DIFFERENCES ENTRE PIANO NUMERIQUE ET SYNTHETISEUR

On commence d’emblée par ce qui différencie ces deux instruments car c’est une question qui revient souvent. Alors, pourquoi cette distinction ? Car on peut ainsi mieux les identifier il est alors plus facile de savoir vers quel matériel s’orienter en fonction de notre besoin.

La classification que nous vous proposons ici n’est pas une règle immuable mais un outil pratique pour vous repérer.

Pianos numériques

Les pianos numériques sont dotés de 88 touches, qui sont lestées la plupart du temps. La lourdeur des touches permet d’émuler les sensations du piano acoustique. Les modèles disposant de 73 ou 76 touches existent mais sont minoritaires. Ils sont compacts ou bien sous forme de meuble massif.

Globalement, ils disposent d’une banque de sons réduite par rapport aux pianos synthés, avec une dizaine ou vingtaine de sons différents. En revanche, c’est la qualité du son qui est mise en avant.

Il arrive bien sûr que certains pianos numériques incluent des banques de sons plus étendues, ou même la possibilité de retravailler soi-même ses sons. Pour autant, on les qualifiera de pianos numériques s’ils possèdent un clavier de 88 touches, lestées (ex : le Casio PX-S3000 inclue des rythmes et plus de 1000 sons mais c’est un piano numérique).

👉 Le piano numérique a pour caractéristique principale de reproduire le son et le toucher d’un vrai piano acoustique.

Synthétiseurs

A l’inverse, les pianos synthétiseurs possèdent souvent moins de 88 touches, qui peuvent être soit semi-lestées, soit pas lestées du tout. Cette caractéristique rend le jeu beaucoup plus léger, ce qui l’éloigne d’un vrai piano. C’est même reconnaissable à l’oreille.

Ils sont plus versatiles et peuvent servir de contrôleurs pour des logiciels (claviers maîtres ou claviers MIDI).

Le piano synthétiseur a pour but de pouvoir travailler la texture des sonorités. Les banques de sons sont généralement plus importantes et les réglages proposés également.

👉 Le piano synthétiseur a pour but de pouvoir travailler la texture des sonorités. Les banques de sons sont généralement plus importantes et les réglages proposés également.

A noter également que les caractéristiques de l’un et de l’autre peuvent parfois se chevaucher sur certains modèles « hybrides », les rendant difficiles à classer. Ce n’est donc pas toujours une science exacte.

Au sujet des pianos électriques, nous les considérons comme des pianos numériques. Ils sont en réalité encore plus proches du piano acoustique de par leur mécanisme.

⚠ DONC
Pour éviter les confusions, sur le reste cette page, nous n’aborderons plus les pianos numériques. Nous poursuivons nos explications sur les synthétiseurs suivants:

> Pianos synthétiseurs analogiques
> Pianos synthétiseurs numériques
> Claviers midi

TYPES DE PIANO SYNTHETISEURS

Synthétiseurs analogiques

Au commencement, il y avait l’analogique. Ce mot désigne en fait la technologie utilisée pour produire le son. Les composants sont uniquement électroniques (diodes, condensateurs, transistors, etc..) ce qui rend ces appareils particulièrement lourds. Pour produire le son, ils font varier une tension électrique, souvent entre 0 et 5 Volts. En étant modifié, le signal crée des caractéristiques propres au son. Les synthétiseurs analogiques étaient au départ des synthétiseurs modulaires, puis ont évolués sous forme de clavier. Ce sont des instruments très populaires dans les musiques des années 1960 et 1970. comme par exemple le clavier superstar YAMAHA DX7.

Piano synthétiseur analogique vintage vue de dessus

Etant composés d’éléments électroniques, ces synthés sont sensibles au chaud, au froid, a l’humidité etc. Ce qui peut être vu comme un inconvénient est la raison même pour laquelle il est plébiscité par beaucoup de musiciens (comme Jean-Michel Jarre, Vangelis ou Doris Norton par exemple). Car l’avantage, c’est la « chaleur » qui s’en dégage et leur son « vintage » unique très difficile à reproduire, parfois même imprévisible. C’est ce qui les rapproche des instruments physiques.

👉 Le titre Sweet Dreams de Eurythmics est un exemple de synthé analogique TRES connu.

Synthétiseurs numériques

Ce type de synthés est apparu beaucoup plus tard, et une fois les synthétiseurs déjà démocratisés à partir des années 1980. La technologie utilisée est ici à base de microprocesseurs, mémoires RAM, ROM, et autres. Même si fondamentalement c’est un signal électrique qui produit le son, le système est ici binaire. Un codage en 0 et en 1 permet de déclencher le signal : 0 correspond à 0 volt et 1 à une tension de 5 volts (par exemple).

Piano synthétiseur moderne vue de dessus

Le gros avantage, c’est que contrairement aux synthés analogiques, les réglages effectués un jour sonneront toujours pareil le lendemain, quelles que soient les conditions.

Le deuxième avantage, c’est que grâce à ce fameux codage binaire, une technologie de communication entre synthés et avec les ordinateurs est née : la norme MIDI. Accessoirement, le prix de ces appareils est généralement plus attractif que celui des analogiques.

Claviers MIDI

Appelé également clavier maître, c’est un instrument bien plus moderne a vu son expansion avec les « home studios ».

clavier midi vue de trois quart

Le MIDI est un protocole de communication d’un synthé avec un ordinateur ou alors entre synthés (via logiciel de son, ou DAW). Il faut le voir comme une télécommande qui permet de déclencher les sons d’un autre appareil et de les moduler en fonction. Un clavier MIDI ne produit pas de sons par lui-même, c’est un contrôleur.

Cet outil est très pratique pour la composition musicale avec logiciel, c’est une interface physique qui facilite la création avec un logiciel.


COMBIEN COUTE UN PIANO SYNTHETISEUR ?

Parlons budget. D’abord, comme vous vous en doutez, on trouve des pianos synthé à tous les prix. Mais qu’est-ce qui fait varier leur prix ?

D’abord, la technologie employée. Un piano synthétiseur analogique peut vite être très onéreux de par la qualité des matériaux qui le composent, de leur notoriété ou de leur rareté. Certains modèles n’étant plus fabriqués, ils ne se vendent que d’occasion à des prix parfois hallucinants !

A l’inverse, un piano synthé numérique sera généralement beaucoup plus abordable, et c’est plutôt ce type d’appareil qu’il vous faut pour démarrer. Cela n’empêche pas de trouver des niveaux de qualité excellents qui feront grimper les prix.

Ensuite, cela peut paraître évident mais il existe plusieurs gammes de prix pour chaque type d’instruments. Les prix varient essentiellement en fonction de ces facteurs :

  • Les fonctions proposées, la puissance de calcul, les banques de son, l’ergonomie
  • La compatibilité avec certains softwares, ou d’autres synthétiseurs
  • La notoriété de la marque et la « hype » autour d’un modèle jouent un rôle non négligeable
  •  Enfin, l’âge de l’appareil joue un rôle important. Un appareil plus âgé sera jugé « vintage » pour un analogique, mais obsolète pour un numérique.

 Pour trouver un piano synthétiseur pas cher tout en restant correct, visez plutôt un modèle numérique d’une marque connue (KORG ou ROLAND par exemple). Nous vous déconseillons les premiers prix ou entrées de gamme. Souvent réservée aux débutants, vous vous trouverez vite limités.


COMMENT CHOISIR SON PIANO SYNTHETISEUR ?

Point d'interrogation dessiné

Voici les questions à se poser pour votre achat :

  • Quel est mon objectif ? Professionnel ou pour m’amuser ?
  • Quel est mon niveau actuel et ai-je des raisons de penser qu’il va évoluer ?
  • Ai-je une préférence pour une marque ou pour une autre ?
  • De quel budget je dispose aujourd’hui ?
  • J’ai de la place pour le mettre chez moi ?
1

Votre objectif

Le but ici est d’être franc avec soi-même.

Si vous êtes musicien et que vous avez besoin de vous équiper pour des projets clairs et définis, vous avez vraiment le choix. Ne prenez pas un instrument avec lequel vous serez limité trop vite dans le temps. Identifiez vos besoins et prenez le synthé en fonction.

Pour ceux qui ne savent pas par où commencer et qui ont pour objectif de faire du son pour s’amuser, alors nous vous conseillons de démarrer avec des piano synthés numériques d’entrée/ milieu de gamme qui vont vous permettre d’explorer cet univers. Pas besoin d’appareils ultra complexes car vous allez vous perdre et vous lasser. Choisissez quelque chose de simple et de facile à faire fonctionner au départ.

2

Votre niveau

En rapport étroit avec votre objectif, votre niveau.

Pour ceux qui ont un bagage technique dans le monde des appareils électroniques, vous pouvez directement foncer vers des modèles innovants ou qui ont un son particulier (cherchez de belles basses chez KORG ou un workflow intuitif chez NATIVE INSTRUMENTS). Prenez en compte votre évolution, et ne soyez pas freinés par les appareils complexes, car vous les dompterez facilement.

Pour les débutants les pianos synthétiseurs sont de préférence de technologie numérique et aux réglages simples. Ne pensez pas que vous serez trop rapidement limité. Si c’est trop compliqué, les réglages vous feront transpirer.. Avant de sortir une note vous allez probablement devoir y passer du temps, et c’est souvent décourageant. Prenez donc le temps d’apprendre avec des entrée/ milieu de gamme, restez simples.

3

Les marques (Yamaha, Korg, ..)

On a parfois des affinités avec certaines marques. YAMAHA, KORG, ROLAND, NATIVE INSTRUMENTS, etc. Chacun a sa patte et sa communauté. Souvent associées à un genre en particulier ou à une culture, elles sont parfois reconnues pour être plus adaptées à certains styles de musique.

Par exemple, les pianos synthés YAMAHA sont souvent reconnus pour la qualité de leurs sons et leur jouabilité. Les ROLAND sont très versatiles et s’utilisent pour beaucoup de genres musicaux. KORG est souvent associée à la musique électronique.

4

Le prix

Il y a une différence indéniable d’une gamme de prix à une autre en termes de qualité de son et d’utilisation.

C’est pourquoi, si votre objectif est clair et que vous avez un niveau suffisant, vous allez clairement comprendre et apprécier la différence en y mettant le prix. Surtout si c’est votre activité professionnelle.

Pour débuter, acheter un synthé onéreux n’as certes pas vraiment de sens… mais on a tous le droit de se faire plaisir !

5

La taille

Enfin, même si ce n’est pas le critère le plus évident, pensez à choisir un modèle aux dimensions qui s’adaptent chez vous. Rien de plus désagréable que d’avoir une navette spatiale dans le salon quand on ne joue que 5 minutes par semaine ! Adaptez la taille à votre espace et à votre utilisation.

Par ailleurs, vous pouvez trouver des synthés compacts ET de bonne qualité.


POUR CONCLURE

Récapitulons, un piano synthétiseur n’est pas un « piano numérique » car il n’essaye pas de reproduire le son d’un piano acoustique. On peut le classer en plusieurs catégories, analogique, numérique et clavier midi. On en trouve à tous les prix, et ce qui vous permettra de choisir, c’est d’abord de vous poser les bonnes questions sur ce que vous souhaitez (honnêtement) en faire.

Pour les passionnés de son authentique et « vintage », dirigez-vous vers des pianos synthés analogiques. Ceux qui aiment produire sur des logiciels, la prise en main et l’aspect pratique des claviers midi vous sera très pratique. Pour les débutants qui veulent explorer un univers de jeu musical et des textures sonores, le bonheur se trouve dans les pianos synthétiseurs numériques.

Il existe également toute une catégorie de synthétiseurs (analogiques et numériques) sans clavier. De toutes les formes et couleurs, mais surtout avec des fonctionnalités et des interfaces qui changent la façon de produire la musique.

Nous espérons vous avoir éclairé sur ces pianos synthétiseurs sur cette page, et que vous vous sentez maintenant prêts à passer à l’action !

– Cet article traite du sujet : Piano synthétiseur

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Pro-Synthé
Logo